Loading...

Résolutions, objectifs et intention

pexels-photo-259890

Par Mélissa Miron

Coach-Experte, Communicatrice & Formatrice

 

La fin d’année arrive à grands pas, avec elle son habituel bilan et rétrospective. À la télé, dans les médias, au travail et en famille c’est un incontournable; on se remémore la dernière année et ses faits marquants. Avez-vous l’habitude de réfléchir tôt, dès le mois de novembre, à l’orientation que vous donnerez à la nouvelle année qui arrive? Prenez-vous un réel temps de pause pour survoler la dernière année et planifier la prochaine?

Si vous êtes dans la majorité des gens, la réponse est non. Bien sûr de façon naturelle et inconsciente certains faits de l’année sont repassés, certains souhaits sont spontanément formulés… pour souvent être vite rabroués car jugés farfelus ou impossibles à concrétiser. La réalité est que la majorité des gens confondent une résolution et un objectif. Et comme les fêtes de fin d’années encouragent les résolutions, souvent prises lors du 3e verre de vin le 31 décembre, le taux de réussite des fameuses résolutions est catastrophique!

RÉSOLUTION

La résolution a pour fondement profond d’apporter un changement d’attitude ou d’habitude. Selon les définitions possibles; la résolution est soit 1) une solution à un problème 2) une décision volontaire arrêtée après délibération 3) synonyme de détermination, énergie ou fermeté.

La majorité des résolutions sont prises en lien avec la définition #1; comme solution d’un problème. Par exemple; s’abonner au gym comme solution à son manque de tonus et d’énergie, se mettre au régime comme solution aux vêtements qui rapetissent, arrêter de fumer (encore cette année) ou boire moins de vin. Ces résolutions, bien qu’à la mode et toutes bénéfiques pour votre santé, sont souvent vouées à l’échec car elles ne sont pas bien cimentées dans votre esprit, dans votre vie. En référence à la définition 2; la résolution que vous prenez est rarement arrêtée après délibération, elle est plutôt prise spontanément dans bien des cas. Aussi, votre résolution n’est pas assez murie et définitive pour être porteuse d’une vraie détermination et d’une volonté ferme.

 

OBJECTIF

L’objectif, quant à lui est d’une toute autre nature. Il fait référence à un idéal à atteindre, au dépassement de soi, à une balise fixée que l’on atteindra. L’objectif est directement lié au passage à l’action, à un plan que vous élaborerez en étapes pour atteindre cet objectif. C’est le but à atteindre, le point fixé à l’horizon pour vous permettre d’avancer vers vos aspirations. Vous devinez peut-être en lisant cette description que ce qui permet de passer à l’action; c’est de fixer ce fameux objectif! De le choisir et de le rendre précis tel le centre d’une cible que vous aurez à vue toute l’année. Toutefois, ce qui augmente encore plus votre taux de réussite lié à votre objectif, c’est le plan d’action. Tant que l’objectif reste vaguement choisi et nommé, qu’il n’est pas placé dans votre vie à l’aide d’une stratégie concrète; votre objectif ne restera qu’un idéal souhaité.

L’une des méthodes les plus efficaces pour l’élaboration d’un plan d’action, d’une stratégie liée à un objectif est la méthode S.M.A.R.T.E que j’utilise fréquemment.

Prenons un exemple concret pour mieux illustrer et comprendre le processus;

Objectif :                   Je voudrais être mieux dans ma peau, retrouver la forme

S pour spécifique      Votre objectif doit être précis, bien défini

L’objectif devient : Je voudrais aller au gym 3 fois par semaine et perdre 5 kg

M pour mesurable   Comment pourrez-vous constater et mesurer l’évolution de votre objectif

La mesure pourrait être : Je vais noter chaque visite au gym dans un calepin et me

peser à chaque vendredi

 

A pour accessible     Croyez-vous vraiment en cet objectif? Est-ce possible d’y accéder?

Tant que vous ne croyez pas à 100% que votre objectif est accessible, vous ne

ferez pas toutes les actions du plan…

 

R pour réalisable      Avez-vous les capacités et les ressources nécessaires pour atteindre votre objectif?

Avez-vous le budget pour aller au gym? Avez-vous un mode d’alimentation

permettant de perdre du poids? Avez-vous assez de confiance, de motivation, de

volonté? Ect…

T pour temporel       Prévoyez un échéancier précis des différentes étapes ainsi qu’une date officielle pour atteindre l’objectif

Prévoir à l’avance une plage horaire précise 3 fois par semaine pour le gym,

prévoir du temps pour faire de nouvelles recettes, prévoir du temps pour faire le

bilan des progrès. Vous mettre des dates de mesures, de pesée et une date à

laquelle vous voudriez avoir perdu le 5kg en question.

 

E pour écologique    Est-ce que l’intégration d’un tel plan d’action respecte votre écologie personnelle et professionnelle (entourage, amis, réalité quotidienne, horaire, etc…)

Est-il acceptable dans votre vie familiale et votre horaire d’aller 3 fois par semaine

au gym? Est-il acceptable et intéressant pour votre famille d’avoir de nouvelles

habitudes alimentaires? Est-ce que votre entourage vous soutiendra dans vos

nouvelles habitudes?

 

INTENTION

Souvent l’on me demande comment choisir le bon objectif, son objectif. Dans tous les aspects de votre vie méritant attention et dépassement, choisir où mettre son énergie, où arrêter son choix peut être un défi en soi. C’est alors que je recommande de débuter le processus par se choisir une intention envers la prochaine année qui arrive.

L’intention, c’est le motif derrière toutes vos actions, vos pensées et vos émotions. C’est ce qui teinte vos comportements et vos perceptions et l’intention est très proche de votre intuition, de votre petite voix qui en votre fort intérieur vous guide.

Donc, dès maintenant je vous invite a choisir un mot qui spontanément vous vient en tête en lisant cet article comme intention de départ. Ça pourrait être une foule de mots; plaisir, constance, patience, volonté, essor, liberté, la liste pourrait perdurer ainsi de longues pages. Voyez ensuite comment ce mot, gardé bien en tête peut s’intégrer à votre vie et en teinter vos sentiments et vos actions. Comment en gardant votre intention en tête, votre perception de votre réalité quotidienne peut évoluer. C’est là une première et très bonne piste à suivre pour en arriver à choisir un objectif précis un peu plus tard, en début d’année où encore au moment que vous déciderez comme opportun.

Bon temps des fêtes et Bonne Année!

À vos marques [personelles]!

bookblock-363195

Par Mélissa Miron

Coach de succès – Conférencière – Formatrice

 

La marque personnelle (personnal branding) est devenu un incontournable pour le professionnel moderne. Bien plus qu’une mise en valeur, la marque personnelle inclus divers éléments distinctifs et significatifs permettant de créer un aura unique pour chaque individu. Longtemps réservé aux entreprises et organisation, le concept de marque s’est transposé aux individus en affaires, aux entrepreneurs pour maintenant rejoindre tout professionnel ou personne active professionnellement.

 

C’est quoi au juste?

La marque personnelle englobe l’ensemble des éléments qui vous distinguent et vous rendent uniques : qualités, compétences, talents, forces, valeurs et mission. Bien plus qu’un inventaire de vos réalisations, votre marque personnelle défini qui vous êtes, ce que vous aimez, ce qui vous fait vibrer et pourquoi vous existez. Votre marque permet d’élaborer un ptich, de vous définir, de vous décrire et d’adresser à un auditoire défini (clients, collaborateurs, futurs employeurs) vos atouts.

 

Par où commencer?

Débutez par votre C.V. Y sont possiblement listés vos compétences particulières, qualités principales et accomplissements particuliers. Partant de cela, ressortez tout ce qui vous semble vraiment important, toute information que nous devons savoir pour bien vous connaître.

 

Ensuite, demandez-vous ce qui est important pour vous? Les valeurs qui régissent vos actions et vos décisions. À titre d’exemple, des valeurs importantes pour moi sont le plaisir, l’authenticité, la liberté, l’évolution et le respect.

 

Demandez-vous maintenant ce qui vous rends heureux, passionné. Qu’est-ce qui vous importe, vous motive, vous stimule?

 

Comment voyez-vous le monde? Qu’est-ce que vous aimeriez changer ou rendre meilleur par votre travail, votre apport?

 

Maintenant, ressortez ce qui vous distingue des autres professionnels de votre domaine. Qu’est-ce qui vous rend unique, apprécié, qu’est-ce qui fait de vous une personne intéressante et agréable à cotoyer.

 

Arrivés à ce stade, vous devez maintenant vous valoriser, sans fausse modestie ni gêne. Qu’est-ce qui vous rendez indispensables pour vos clients, pour une équipe de travail ou pour un futur employé? Que faites-vous mieux que la majorité? Quel est l’avantage concurrentiel de vous choisir VOUS plutôt qu’un autre?

 

Se voir dans les yeux de… Google!

Maintenant vous avez suffisamment d’informations pertinentes sur votre unicité, votre personnalité pour filtrer votre marque personnelle telle que le ferait Google. C’est à dire, quels sont les mots-clés que nous devrions inscrire dans la barre de recherche pour arriver le plus directement à vous? Comment pourrais-je vous rechercher de la façon la plus simple? Encore une fois à titre d’exemple, pour ma part je donnerais comme mots-clés de ma marque personnelle : coaching-communicatrice-succès-audace-authenticité. Bien sûr il pourrait y avoir une foule de sous-liens à faire, toutefois rappelez-vous que Google va au chemin le plus court, le plus direct et le plus simple.  C’est un peu comme passer tous les éléments de votre marque au tamis afin d’en conserver seulement les plus forts et grands éléments. De là les ramifications se tisseront d’elles-mêmes.

 

En savoir plus sur la marque personnelle

Le concept vous intéresse et vous désirez vraiment mettre de l’emphase sur votre marque personnelle afin de la rendre forte et solide? Voici deux autres articles connexes que je vous suggère de lire et de mettre en pratique :

 

Infopresse : http://www.infopresse.com/article/2015/11/24/creer-sa-marque-personnelle-en-5-etapes

 

L’Effet A : https://effet-a.com/cohorte-2/robert-dumas/construire-et-gerer-sa-marque-personnelle-ca-sapprend/

 

Un parcours de 100 jours est même offert depuis 2 ans au Québec, chapeauté par Isabelle Hudon et l’Effet A : https://effet-a.com/formation/

 

À vos marques, prêts? Rayonnez!

Et si tout était possible

impossible-400x300

 

Par Mélissa Miron

Coach de succès – Conférencière – Formatrice

 

Si tu avais une baguette magique, tu feras quoi tout de suite, maintenant? Voici comment je débute certaines rencontres de coaching avec des clients désireux de retrouver la flamme  envers leur entreprise ou de mieux cibler ce qu’ils veulent développer pour la suite de leur développement d’affaires. Dans ta carrière, ta vie personnelle, pour ta retraite et pour tout ce que tu vis, tu peux te le demander. Simple et ludique, cette question donne du fil à retorde plus souvent qu’on ne le croit… Toi, que ferais-tu si tu avais une baguette magique?

 

Trop souvent, l’adulte raisonnable que nous sommes devenus est si campé dans les obligations et le réalisme cartésien de ses jours qu’il en oublie de rêver, de croire, d’oser. On en vient tous à un moment ou l’autre à penser que la vie se résume à faire de son mieux dans le train-train quotidien et à croire que tout le monde est un peu mal dans sa vie, mais qu’il en est ainsi.

 

La magie de l’enfance

À un spectacle de magie récemment avec la classe de mon fils nous étions tous captivés par les tours et illusions qui se passaient devant nos yeux à l’aide de la formule prononcée par le fameux magicien. Voir à quel point les enfants étaient captivés par le spectacle et la mise en scène (à la recherche de la fameuse baguette perdue) et qu’ils suivaient avec intérêt le fil de l’histoire était fascinant. Toutefois ce qui l’était encore plus, c’était de voir les quelques adultes présents les yeux écarquillés, le front plissé et la bouche serrée de scepticisme chercher le truc, l’arnaque derrière toute la mise en scène. Aucun enfant ne doutait de la magie. Tous les adultes doutaient de la magie. Pourtant… 6 colombes sont apparues, des foulards on changés de couleur et des objets ont changés de place sous nos yeux! Comment cela se fait-il? Il semble qu’il ait perdu leur capacité à rêver grand?

 

«The sky is NOT the limit»

Tu connais sûrement le fameux adage voulant que le ciel soit la limite, et bien moi je l’ai modifié pour enlever toute contrainte et toute limite. Depuis plusieurs années j’ai la profonde croyance que même le ciel n’est pas la fin des possibilités. Car en fait, n’est impossible que ce que l’on croit l’être. Mark Twain disait; «Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait». Souvent le bruit des autres, le scepticisme nuit au rêve. Si tu avais vu les adultes au spectacle de magie se regarder entre eux du coin de l’œil, tu aurais constaté à quel point le fait qu’il est important pour l’adulte de rester dans le rang. Tu aurais aussi été impressionné par chaque enfant qui regardait droit devant lui le spectacle, s’en remettant totalement à la magie.

 

Le principe derrière la fameuse question Si tu avais une baguette magique, tu feras quoi tout de suite, maintenant? est simple et thérapeutique; pour la majorité des adultes, un scénario fantaisiste ou ludique doit être crée afin de les ramener à la capacité de voir au delà de ce qu’ils connaissent déjà, de leur perception de ce qui est possible. C’est comme si le fait de se prêter au jeu de la magie ouvrait une porte très lourde et poussiéreuse, la porte d’une pièce peu visitée récemment.

 

Faire tomber les limites

L’astuce principale pour rêver et créer ta vie idéale est de faire tomber les limites que tu t’imposes et que la société t’a peut-être apprises. Steve Jobs l’a fait, Walt Disney l’a fait, Elon Musk le fait présentement, ils sont des centaines, des milliers, des millions à le faire à plus ou moins grande échelle. La mère qui croit aux capacités de son fils malgré son TDAH ou son sydrôme asperger, l’entraîneur qui croit au potentiel de victoire de son équipe malgré une série de défaites, celui qui recherche un emploi et continue après des dizaines de refus et je pourrais continuer ainsi longtemps.

Trouver ses modèles

Cessons de nous regarder du coin de l’œil afin que personne de ressorte du rang. Cesse de nommer toutes les raisons qui pourraient ne pas fonctionner et trouve LA raison pourquoi tu pourrais y croire. Autour de toi et dans la société, trouve tes modèles qui t’inspirerons à plus et qui te permettront de retrouver ton esprit d’enfant. Trouve ta formule magique, cette phrase que tu te répèteras tel un mantra motivant afin de partir à la recherche de la baguette magique perdue.

Le pourvoir des introvertis

solitude-455768_640

Souvent lors de mes formations en communication verbale ou réseautage d’affaires, les participants présents sont plutôt de type introverti. Ils relèvent le fait qu’ils ne sont pas naturellement portés à proclamer haut et fort qui ils sont, qu’ils ont tendance à rester discrets dans un groupe et surtout qu’ils sont plus enclin à écouter qu’à parler. Ces participants envient beaucoup les extravertis, car il leur semble que c’est là que réside la clé de la réussite.

ERREUR!

La majorité des grands leaders, historiquement ou de nos temps modernes, sont des introvertis. Oui, vous avez bien lu. Comment cela se fait-il? Voyons voir:

1. Communiquer, c’est au delà du simple fait de parler. C’est écouter l’autre, échanger, questionner. Les introvertis, de par leur réserve, ont développé une écoute de beaucoup supérieure aux extravertis.

2. Solitaires, ils apprécient les moments de solitude et surtout les mettent à profit en lisant, en s’informant, en développant leur culture générale, bref cela en fait des êtres plus complets. Ils sont souvent des gens au raisonnement réfléchi et posé.

3. Calmes, ils ont le pouvoir de tempérer, de nuancer et d’harmoniser un groupe.

4. Ils vont à l’essentiel. N’étant pas du type à se donner en spectacle, ils vont droit au but dans leurs interventions et savent cerner le coeur d’un sujet ou le noeud d’un problème.

L’Effet A, mouvement dont je suis particulièrement fière, a publié récemment un article qui vient appuyer ces faits que j’énonce dans ma pratique. Je vous invite à lire l’article «Leadership: les qualités insoupçonnées des introvertis» et, aussi, pourquoi ne pas vous rendre sur leur blogue ou encore les suivre sur Facebook? L’Effet A est un mouvement récent, qui est là pour durer et prospérer avec nous. Soyez au rendez-vous et informez-vous!

En terminant, à tous les extravertis de ce monde, ne soyez pas tristes, déçus ou découragés. Vos qualités ont aussi leurs bénéfices et vous saurez en tirer profit. Les défis sont seulement très différents entre les deux types de personnalités et à tort on condamne trop souvent les introvertis à des rôles de second plan.

À tous, une bonne journée!

Succès = Argent?

Calgary-landlords

Lorsque je parle de succès, plusieurs sous-entendent naturellement «réussite monétaire». Hors pour moi le succès est bien au delà de l’argent ou même de la réussite d’un objectif. Pour moi, le succès est beaucoup plus global, voir holistique même. Le succès a pour moi des racines ramenant à l’équilibre, l’harmonie de nos vies, la réussite dans nos différentes sphères de vie, l’accomplissement et l’épanouissement constants sur le plan humain et professionnel.

Mon slogan, qui devient de plus en plus présent et même le phare de plusieurs activités professionnelles que je chapeaute, fais référence à cela justement.

Osez le succès…

Pour moi, c’est une phrase pleine de possible et très inspirante, motivante et remplie de sens. Lorsqu’on me parle de mon slogan, on fait naturellement un lien avec le succès, cette grande aspiration répandue. Pour moi, le sens premier et profond du slogan réside cependant dans le fait d’OSER…

Oser, c’est se permettre de rêver, de croire. Oser, stimuler notre audace, notre désir de changement. Oser c’est prendre action. Oser pourra permettre d’avancer vers notre succès.

J’ai pour une rare fois lu un article d’un collègue américain qui fait référence au fait que le succès est au delà de l’argent et que pour y toucher un changement de pensée est de mise. Son article; 9 reasons why money does not equal success, est très intéressant et factuel par ses 9 aspects permettant de réviser et bâtir votre propre définition du succès, en vue d’OSER vous y attaquer! Je vous invite donc à lire cet article et me faire part de vos commentaires.

Bonne lecture… bonne réflexion!

9 reasons why money does not equal success:

http://inspower.co/money-does-not-equal-success/?utm_content=buffera83f1&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

Ai-je besoin d’un coach?

Calgary-landlords

J’ai beaucoup apprécié cet article paru récemment sur le blogue de Canal Vie; Ai-je besoin d’un coach de vie? Souvent cette question est latente pour plusieurs quand je parle d’accompagnement, de soutient, de coaching…
Non, ce n’est pas un besoin « essentiel » de consulter un coach! Oh combien facilitateur, motivant et encourageant par contre! Avoir un appui sincère et extérieur à notre situation en période de changement, de motivation, de développement d’un projet; ça vous permet d’être au « top » de ce que vous pouvez être et accéder à la réussite désirée.

Pour ma part, j’œuvre particulièrement avec les entrepreneurs, travailleurs autonomes, professionnels, en coaching personnel et d’affaires afin de mieux concilier qui ils sont humainement avec leurs objectifs professionnels, financiers, de réussite et de succès.
Je vous invite à lire le texte de Nadine et me laisser vos commentaires!

Qui sait; peut-être ferez vous le saut!

http://www.canalvie.com/sante-beaute/bien-etre/articles-bien-etre/ai-je-besoin-d-un-coach-de-vie-1.1422775

 

the most fascinating program in relation to stylish
kamagra As an up and coming computer scientist

In a startling conversation with Goku
sac longchampTake pleasure in the newest world of Jeans fashion with Mudd jeans