Loading...

Brûler nos idées

27497434_10212150792380359_1495138007_n

Peut-être est-ce seulement moi, toutefois je vois beaucoup de contenu ces mois-ci concernant les bienfaits des échecs, le fait que tous les grands de ce monde en connaissent, etc… Pour moi, la peur de l’échec n’a jamais été si présente en affaires ou dans ma vie professionnelle. Dans d’autres sphères de vie, oui j’ai connu ça. Mais professionnellement, non, pas vraiment.

Excès de confiance?

Est-ce par excès de confiance que je n’ai pas vraiment peur de l’échec? Est-ce par un égo trop grand? Est-ce par déni? Non, je ne crois pas. À l’inverse, je crois plutôt que c’est par une confiance juste en ma capacité de rebondir, m’adapter et me relever. C’est aussi parce que oui j’ai vécu des revers et des issues moins glorieuses à certains projets.

Des exemples…

À ma deuxième année de pratique, j’avais déjà le désir de rassembler des professionnels et entrepreneurs pour les accompagner dans leur croissance et favoriser la synergie de groupe pour stimuler leur évolution. L’idée en soit était bonne, toutefois le momentum n’y était pas autant. Certains s’étaient inscrits pour des raisons bien différentes que ce que j’aurais cru (la mission du projet n’avait pas été clairement définie). La tarification n’était pas optimale (ni pour mes frais fixes de location ni pour les participants). La première cohorte a toutefois été agréable à animer et accompagner, les participants sont tous ressortis satisfaits bien que pour certains ce ne soit pas pour ces raisons qu’ils s’y étaient inscrits. Le constat que j’ai retiré de ce projet était que:

  1. J’avais voulu ratisser trop large dans les sujets couverts
  2. Je n’avais pas bien positionné le projet en terme de mission et de tarification
  3. J’avais voulu aller trop vite, trop loin

De fausses bonnes idées!

Ce que je réalise après maintenant près de 5 année de pratique et plus de 10 ans en affaires, c’est que

Toutes les idées peuvent être bonnes ou mauvaises selon divers critères de comparaison. Toutes les idées donnent naissance à quelque chose.

Ce que je sais maintenant aussi c’est qu’il y a de fausses bonnes idées qui en fait sont de bonnes idées mal exécutées ou qui sont concrétisées au mauvais moment.

La bonne nouvelle selon moi, c’est que cela m’a appris à brûler mes idées. En fait je réalise que trop souvent des idées restent trop longtemps des idées. Elles sont trop mûrement réfléchies, peaufinées et demeurent si longtemps dans la tête de son géniteur que c’est comme une grossesse qui n’en finirait plus de durer! Accouchez pour l’amour, accouchez! Dans le pire des scénarios d’accouchement; vous aurez brûlé votre idée. C’est à dire que vous réaliserez qu’elle n’est pas mûre, qu’elle a des failles et vous saurez précisément sur quel aspect mettre l’énergie créatrice. Dans le meilleur des cas, ce sera un accouchement simple et attendu qui aura fait naître une source de prospérité et de fierté pour vous.

En conclusion

Le bonus dans toute cette histoire est quand apprenant à brûler nos idées, à être dans l’action et à s’adapter dans nos projets, nous développons notre résilience et notre humilité qui sont deux ingrédients essentiels pour devenir un leader encore plus solide et authentique.

Alors vous êtes prêts? À go, on concrétise une idée!

Être vulnérable pour être un bon leader?

vulnerable

« Plus je fais de la recherche sur le leadership authentique et ses caractéristiques, plus la question de la vulnérabilité revient comme indicateur « ultime » qui dénote une confiance et une estime de soi du leader ce qui lui permet d’offrir sa confiance à ses collaborateurs.

Pourtant, encore beaucoup de personnes et d’organisations ne valorisent pas l’employé et encore moins le gestionnaire qui ose dire qu’il n’a pas toutes les réponses ici et maintenant. »

Ce paragraphe est tiré d’un article fort intéressant de ma collègue Geneviève Desautels.
Pourquoi vous parler de vulnérabilité?

Dans la majorité des ateliers ou formations que j’anime, un participant arrive à un moment ou l’autre avec la fameuse peur de ne pas tout savoir, de décevoir son client ou ses partenaires en n’ayant pas toutes les réponses.
À cela je réponds toujours; « il n’est pas nécessaire pour un professionnel de connaître toutes les réponses, mais bien de savoir où trouver les réponses »

Il en va de même pour développer votre leadership. Qui d’entre vous aime être en compagnie de Mme « Je sais tout » ou de M « Jo-connaissant »?
On a tous plutôt envie d’être en compagnie de la personne modeste, humble et intéressée à un échange avec vous, plutôt que d’être avec la personne qui tente de vous badigeonner tout son savoir et sa connaissance…

Intéressant de se replacer dans ce contexte n’est-pas? Je vous invite donc à lire l’article de Mme Desautels et me faire part de vos commentaires;

http://www.lesaffaires.com/blogues/genevieve-desautels/demontrer-sa-vulnerabilite-cest-bon-ou-pas-/571690

Et si la clé de votre réussite passait par la vulnérabilité et vous permettait d’être le leader que vous désirez être?

For clothing stores
Michael Kors Outlet 5 Consumer Stocks With Analyst Confidence And Little Debt

and Forest Acres
kamagraNelly Furtado perform ‘Is There Anybody Out There’ on ‘Ellen’ video
Candy and Lollipop Chocolate Using Recipe and Methods With a Machine
coach outlet Meet Ireland’s gorgeous teenagemodels who boast intelligence

Beef Filet Mignon Recipe Tips
sac longchamp shrimp then avocado greens food

Victoria Secrets 2011 Fashion Show
Michael Kors Outlet and all things frugal when it comes to male fashion

How to Prepare for a Career in Fashion Design
Replica Uhren attack vii bring up to date

The Top 5 Ways to Catch a Fish
kamagra with Yuko lounging blithely among the chaos

Floral Decoration for the D
woolrich outlet Their online stores are equally user friendly and easy to navigate

Twirl 112 Series Diamond Bangle Watch
burberry schal Created by Team Lava

Social Media Resolves Customer Service Problem
Parajumpers Jacka planned jeans habits of the but also adolescence