Loading...

Vos choix, votre histoire

danielhenkel

Comment se fait-il que certains sont chanceux? Qu’il semble que tout leur réussit, qu’ils ont le bonheur simple et la joie de vivre imprégnée dans le coeur? Parce qu’ils l’ont choisi, c’est tout!

Comment votre histoire influence-t-elle vos pensées, vos émotions et vos croyances? Là est la véritable et unique question qui importe…

Pendant longtemps j’ai cru que ces propos étaient ceux des gagnants, de ceux qui était nés sous une bonne étoile, que tout prédestinait au succès. Toutefois, bien que j’ai une belle vie et que j’ai eu une enfance choyée, j’ai eu mes moments de doute, d’incertitude et de tristesse. J’ai eu mes moments de découragements et je me suis demandée si ce que je faisais valais la peine, si ce que je désirais était accessible, si je valais toute cette peine.

Donc paradoxalement, si moi ayant toutes les chances de succès j’ai douté, j’ai parfois été découragée, je crois fermement que tout ceux qui ont eu un départ difficile ou houleux, peut-être même un faux-départ, peuvent oser croire que la vie leur sourira et que le succès est accessible.

Qui de mieux pour illustrer cette croyance que la grande Danièle Henkel, lors de sa conférence TedX-Montéral? Bon visionnement!

Je ne peux pas lui dire ça…

discussion

Je travaille souvent avec mes clients en coaching l’aspect relié aux perceptions que nous avons. Les perceptions sont en fait des idées préconçues que notre cerveau, notre corps à enregistrées à partir d’expériences vécues.
Nos perceptions sont donc basées sur notre histoire, cependant la reproduction disons « automatique » que notre cerveau en fait dans diverses situations suivantes dans notre vie peut être erronée ou non-fondée.

Par exemple; il vous est arrivé une fois dans votre vie de dire à une amie que sa nouvelle couleur de cheveux ne lui allais pas aussi bien que l’ancienne et cette amie vous a dit que vous n’étiez pas un vrai « ami » de lui dire ça, elle a été blessé et cela a affecté votre relation momentanément. Vous allez maintenant automatiquement éviter de parler de la nouvelle coiffure de quelqu’un, même peut-être mentir en ne disant pas votre vraie opinion car votre cerveau à enregistré l’histoire passée et vous porte à croire que cela se reproduira à nouveau.
Nous savons par contre, qu’il n’est pas 100% sûr qu’une autre personne réagirait de la même façon, au même commentaire sur sa coiffure, n’est-ce pas? Il n’est donc pas nécessaire que nous agissions par évitement en ayant enregistré que la situation passée va automatiquement se reproduire. Vous me suivez?

Pourquoi ce blogue aujourd’hui?

Parce que moi même, étant humaine avant d’être votre coach, j’ai un cerveau qui fonctionne de la manière que le vôtre! Il m’est arrivé une situation similaire ce week-end. Je me suis rendue compte récemment d’une situation qui me plaçais dans une position inconfortable par rapport à quelqu’un de mon entourage proche. Lorsque je discutais de la situation avec une personne externe, elle m’a demandée « Pourquoi ne lui en parles-tu pas, tout simplement? » Je me suis alors rendue compte que je craignais la réaction, ce qui allais se produire avec cette personne suite à ce que je voudrais lui dire. J’avais automatiquement appliqué l’idée pré conçue que cette personne serait déçue de ce que je lui dirais. Car dans le passé, il m’est déjà arrivé de dire à quelqu’un un malaise que j’avais et que cette personne me signifie sa déception face à ce que je lui disais. J’étais alors récemment très malheureuse d’une situation et j’avais inconsciemment décidé qu’il était « impossible » de parler à l’autre car il serait déçu et je ne voulais pas le décevoir.
J’en suis donc venue, comme on le fait tous si souvent, à la conclusion que « JE NE PEUX PAS LUI DIRE ÇA! »

Ouf! Toute une idée préconçue non? Choisir une situation inconfortable, par crainte d’une situation passée possiblement non-fondée pour le présent…
J’ai donc choisi de vous en faire part aujourd’hui afin de vous illustrer cette facette des perceptions et vous proposer de bien valider la situation avant de vous dire automatiquement « Je ne peux pas lui dire ça! »

Voici une piste de départ pour votre réflexion lorsqu’une telle situation se présente:
– Qu’est-ce qui me fait croire que la personne réagira de telle façon?
– Y a t il une raison fondée, présentement, avec cette personne, que cela se passe comme je le crains?
– M’est-il déjà arrivé une situation similaire en certains points d’où j’aurais pu tirer cette crainte?
– Qu’est-ce qui m’empêche d’essayer une nouvelle expérience de vie en parlant tout simplement à la personne concernée, en enlevant ma crainte?

Bonne réflexion!
Votre coach de succès, Mélissa

It should be interesting
kamagra Beaded Jewelry to Express Your Personality

but be careful to not overdo it
kamagraNecessary Tips in Caring about Your UGG Boots