Loading...

Perdre le contrôle ou prendre le pouvoir?

vincent-tantardini-379710

Par Mélissa Miron

Coach de succès – Conférencière – Formatrice

 

Ma dernière conférence sur scène traitait du pouvoir. De la différence entre le contrôle et le pouvoir pour être plus juste. Sujet riche et vaste, je réalise encore à quel point ce sujet s’applique à toutes les sphères de nos vies tellement chargées et bien sûr à nos comportements au travail. Avez-vous souvent le réflexe de vouloir contrôler les circonstances, les délais, vos collègues, vos employés? Avez-vous le désir de contrôler ce qui se passe, comment la suite va se passer et ainsi contrôler les résultats? Surement oui… On a tous ce désir à un moment où l’autre. Le véritable problème survient lorsque ce n’est plus un désir, c’est votre seconde nature.
Le problème est réel lorsque contrôler est votre seul but, votre combat de chaque instant. Le désir de contrôle est énergivore et vous bouffe possiblement vos meilleures heures d’efficacité à vous débattre en vain contre le vent. Le besoin de contrôle cache souvent un manque de confiance en soi et la peur d’échouer.

 

L’idée du contrôle

 

Bien assise dans notre égo, l’idée du contrôle est une illusion des plus parfaites! Elle laisse croire à l’humain que nous sommes qu’il est effectivement possible de décider de ce qui va se passer ou encore d’avoir main mise sur les circonstances ou les gens. Rien n’est plus faux! Le contrôle est une illusion permettant de rassurer l’humain quant à son libre-arbitre et son jugement. Mais en réalité, l’humain n’a jamais le contrôle, non. Il ne l’a jamais eu et ne l’obtiendra jamais. L’humain a une arme plus redoutable encore, un atout plus précieux; LE POUVOIR.

 

Le vrai atout : le pouvoir

 

Le pouvoir est possiblement notre force cachée la moins exploitée. Lorsque survient un imprévu, je n’ai pas le contrôle sur la situation, j’ai le pouvoir de me positionner face à la situation. J’ai le pouvoir de choisir, agir, m’ajuster et surtout puiser en moi pour être fort et puissant. Malgré que je ne puisse pas changer la situation, j’ai le pouvoir sur l’aspect du «comment» la situation va se gérer.

 

Pouvoir est le verbe lié à nos capacités, nos compétences. Pouvoir est lié aux verbes, choisir, faire, agir, bouger, réagir, concrétiser, réaliser, bâtir. J’ai le pouvoir. J’ai la capacité. J’ai la compétence. J’ai une foule de possibilité. Pouvoir, c’est en fait ce que tout le monde cherche. L’enfant veut pouvoir marcher, s’habiller, manger tout seul, comme un grand. L’ado veut pouvoir décider, choisir, sortir seul et s’affranchir. L’adulte veut contrôler? Illusion. L’adulte veut vraiment au fond sentir qu’il est aux commandes de sa vie, des situations et qu’il a le pouvoir de choisir, être, agir et faire. Sortir de l’illusion du contrôle et embrasser le pouvoir c’est prendre conscience de l’immense force de l’humain.

Concrètement, je fais comment?

 

O.K. au quotidien vous aimeriez savoir comment passer du contrôle au pouvoir? Voici quelques suggestions que j’applique personnellement :

 

  • Un collègue s’absente et cela affecte un projet, un dossier ou me rajoute des tâches? Plutôt que de rager, m’obstiner, tenter de le convaincre d’entrer au bureau ou de me braquer (contrôle) je me demande; «Que puis-je faire pour alléger la situation et tenter de prioriser les tâches les plus importantes?» «Comment cette situation est une opportunité pour moi d’être dans mon pouvoir?»
  • Le réseau informatique plante ou le photocopieur fait défaut au moment de finaliser un document ultra-important à être utilisé dans quelques minutes? Plutôt que de rager, appuyer vingt-cinquante-cent fois sur le bouton marche, céder à la panique ou être empreint d’un stress inutile (contrôle) je me demande; «Qu’est-ce qui pourrait vraiment aider présentement?» «Quel plan B puis-je mettre en branle dès maintenant?»

 

Il est prouvé que lorsque nous sommes prêts à faire face à une situation, nous sommes plus confiants et solides. Préparez-vous, car oui il y aura toujours des contretemps et des imprévus! Une bonne façon de se préparer est de se mettre en tête les deux phrases suivantes à utiliser généreusement dans toute situation venant bouleverser vos plans :

 

  1. Est-ce une situation qui demande une action immédiate et urgente? (Ex : en cas d’accident)
  2. Qu’est-ce que je peux faire, concrètement, pour m’ajuster face à cet imprévu/incident? (Être proactif et en pouvoir plutôt qu’en réaction passive)

 

Passer du contrôle au pouvoir demande un petit élan d’audace… C’est ce qu’il faut pour lâcher la liane du contrôle et attraper celle du pouvoir.

 

 

 

 

 

 

 

Paru dan PAX Magazine, juillet 2017, Vol. 4, No 6

La mission professionnelle

connect-20333_1920

Paru dans PAX Magazine, Septembre 2016, Vol. 3, No 7

 

Par Mélissa Miron

Conférencière, Formatrice et Coach-Experte

 

«Laissez votre passion vous mener à votre profession» – Oprah Winfrey

 

Avez-vous statué sur votre mission professionnelle? Avez-vous pris conscience de ce qui passionne vraiment dans votre domaine, du rôle que vous désirez y jouer? Le concept de mission professionnelle est un incontournable pour réussir sa carrière, sa pratique, son entreprise.

 

J’ai longtemps cherché une mission noble, une mission qui semblait forte et qui me rendrait fière de l’avoir choisi. À force de discussions, de partage avec d’autres professionnels et coach, il appert que ce désir d’avoir une mission particulièrement intéressante soit très répandu. Je me suis donc penchée sur la question de façon encore plus précise dans les derniers mois et il me fait plaisir de vous partager les constats qui sont ressortis. Puissent-ils vous permettre d’identifier votre mission professionnelle, de l’embrasser et de l’honorer.

 

C’est quoi au juste la mission professionnelle?

Il s’agit d’une notion floue pour plusieurs et méconnue pour d’autres; la mission professionnelle est la raison d’être de ce que vous faite. Le rôle que vous désirez occuper avec une motivation qui va au-delà de la réussite financière ou sociale. C’est un idéal que vous veillez à rendre concret dans le monde, qui vous permet de vous accomplir, d’être utilise, de vous sentir important dans le monde. C’est en quelque sorte votre grand «pourquoi» dans la vie, ce qui vous motive à vous lever chaque matin pour l’accomplir et l’honorer.

 

Si nous prenions comme groupe de référence 10 personnes de la même profession, nous serions surpris de constater que les 10 membres du groupe qui occupent le même poste dans les faits ont tous des missions professionnelles différentes. Ils ont des motivations, des idéaux différents et voient leur rôle dans le monde différemment.

 

Si nous faisons l’exercice similaire avec un groupe de référence de 10 personnes ayant la même mission professionnelle, nous serions tout aussi surpris de constater qu’ils auraient possiblement choisi 10 domaines professionnel ou métiers différents.

 

Pourquoi en est-il ainsi?

Parce que ce que nous faisons de façon professionnelle, le domaine ou métier que nous avons choisi n’est qu’une façon d’accomplir, d’honorer notre mission. Donc il y a autant de raisons de faire un métier qu’il y a de gens le pratiquant. Il y a aussi des centaines de façons d’accomplir une même mission sans être dans un même domaine professionnel.

 

L’importance de la mission

Il est fondamental d’identifier votre mission professionnelle, ce que vous désirez accomplir et embrasser dans votre vie afin d’être heureux dans votre vie professionnelle. Surtout, pouvoir placer votre travail au service de votre idéal, de ce que vous désirez apporter dans le monde est la plus riche expérience de vie possible.

 

La mission professionnelle vous permet de vous positionner dans votre poste, dans votre rôle en lien avec ce que vous désirez au delà de tout. En conscientisant votre mission et choisissant de la placer au cœur de votre vie professionnelle, vous êtes en harmonie avec vos talents, vos atouts, vos aspirations et cela de façon unique, de façon a contribuer à ce qui a le plus d’importance selon vous.

 

C’est aussi en lien avec notre mission professionnelle que notre clientèle se reconnaitra en nous, sera interpelé par la façon dont nous voyons le monde, dont nous voyons notre rôle.

«Les gens n’achètent pas ce que vous faites, ils achètent pourquoi le vous le faites» Simon Sinek

 

Découvrir sa mission

Cela demande patience, ouverture et écoute que de découvrir sa mission. La réponse se trouve au fond de vous, elle est simple et si vaste à la fois. À chercher autour de soi ou à tenter de choisir une mission qui fait rêver, on passe à côté de la mission qui est déjà bien campée en nous et qui ne demande qu’à rayonner d’avantage.

 

Afin de découvrir votre mission, je vous propose quelques pistes de réflexions qui permettront d’ouvrir la voie vers la découverte. Gardez bien à l’esprit que les meilleures pistes sont les plus spontanées et simples. Ne jugez pas vos réponses, ne les rayez pas car elles semblent moins logiques. La mission est un état d’être, un idéal. Et cela ne se campe pas dans la logique.

 

  • Qu’est-ce qui me rend le plus heureux?
  • Qu’est-ce qui me rend le plus fier?
  • Que voudrais-je changer dans le monde?
  • À la fin de ma vie, j’aimerais avoir accomplir…
  • Si on me décernait un prix spécial, ce serait le prix pour…
  • Qu’est-ce qui me passionne le plus dans mon métier?

 

Bonne découverte!

Connais-tu ta mission professionnelle?

Sorry you have no rights to view this post!

Perfectionniste? Intransigeant? Peu de place au gris dans ta vie?

Sorry you have no rights to view this post!

Élections 2014: lendemain de veille

caseacocher

Surprise? Vous croyez?

C’est avec surprise que la majorité des Québecois ont reçu le résultat du scrutin d’hier. Il n’est pas dans mes habitudes de jaser politiques car là n’est pas ma mission cependant aujourd’hui j’ai envie de vous entretenir sur mes réflexions.

Je suis fière d’être citoyenne du province unique, où il fait bon vivre et où la liberté règne. Nous sommes une nation distincte à plusieurs égards; la langue, les mœurs et aussi pour certaines spécialités culinaires comme la poutine ou le pâté chinois!
Nous sommes tellement distinct que nous sommes aussi imprévisibles et critiques…pensez aux dernières élections fédérales; oui ce sont les Québecois qui ont fait largement penché la balance vers le NPD. Et maintenant, surprise! Ce sont les Québecois qui ont élus un gouvernement majoritaire libéral et à entendre et lire les commentaires aujourd’hui vous êtes tous surpris, déçus, fâchés du résultat! À croire que personne n’a voté Libéral?!?

Je crois que plusieurs d’entre nous ne réalisons pas à quel point notre vote compte, à quel point il est important, pesant même dans la balance. Je crois que plusieurs ont voté par dépit plutôt que par choix, par (mauvaise) stratégie plutôt que par désir réel de porter les libéraux au pouvoir.
Je nous lance donc cette réflexion à tous, citoyens du Québec que nous sommes fièrement; Prenons conscience de notre pouvoir. Prenons responsabilité pour nos actes d’hier et soyons avisés pour le futur sur notre implication et notre réel impact sur notre destin.

À Pauline Marois je dit: Bon repos, guéris-toi de cette étape difficile
À Philippe Couillard je dit: Prends soins de nous et sois digne de la vague qui te porte au delà de tes propres espérances
À François Legault je dit: Petit train va loin, veille sur nos intérêts, soit le gardien du bien-être commun
À Françoise David je dit: Bravo pour ce 3e député, essayez svp de travailler de meilleurs projets de sociétés pour tous les Québecois et non seulement les Montréalais
Au P.Q. je dit: Attention dans votre empressement, un debriefing et une introspection complète serait des plus bénéfiques.

Soyons fiers de notre pouvoir, pardonnons-nous notre naïveté dans son utilisation.