Loading...

La perfectionniste et l’objectif

Pour moi, perfectionniste en rémission, ancienne fan du contrôle, qui veut avoir main mise sur les situations comme nous tous, il s’est avéré que souvent mon objectif devenait lourd à porter, devenant limitant plutôt que d’être stimulant. Je me suis donc penché sur ce qui rendait l’atteinte d’objectif comme une pression, comme un devoir. Ce qui en est ressorti pour moi fut tel une révélation évidente, une illumination qui changea tout en bloc!

Rejoint la communauté M’entreprendre crée pour stimuler l’empowerment et la prise de décisions audacieuses (Lien pour le groupe FB)

Avez-vous un GPS ?

C’est un peu comme entrer une destination désirée dans le GPS. La meilleure façon de se rendre quelque part est de choisir une destination. Sans cela, votre GPS ne cessera de rouler avec vous pendant le trajet sans pour autant vous guider ou vous permettre des conseils sur les meilleurs chemins pour vous rendre où vous désirez aller.

Cependant, humains que nous sommes, nous avons la fâcheuse tendance d’entrer une adresse au GPS et de vouloir choisir le chemin a emprunter. Malgré que celui-ci nous indique les meilleures routes, nous partons souvent par notre chemin habituel sans prendre le plan suggéré. Nous nous convainquons que nous savons «à peu près» ou nous allons que ça devrait donc aller. ERREUR.

Emprunter notre chemin habituel est le meilleur moyen de se retrouver au même endroit que d’habitude. Pour me rendre dans un nouvel endroit, il me faut utiliser un nouveau chemin. C’est logique.

L’objectif au cœur du quotidien

Ce que j’ai donc observé et conclu chez moi, comme chez plusieurs clients, est que lorsque l’objectif est choisi et bâti, qu’il est placé dans la vie de la personne, plutôt que de se fier au plan, de prendre en compte les différentes routes possibles, les opportunités, nous tentons de contrôler le processus plutôt que de le laisser nous porter. Un peu comme sur la route lorsqu’on veut contrôler la route à prendre, l’heure d’arrivée, le trafic et toutes les possibilités du chemin.

Mais au delà de l’objectif (la destination) il y a la route, le chemin que nous parcourrons vers cette destination. Je ne peux concevoir de passer la majeure partie de notre vie sur un chemin qui n’est pas le nôtre pour quelques instants à profiter de la destination atteinte.

«Le bonheur et le succès ne sont pas des destinations, ce sont des façons de voyager.»

C’est le moment de te laisser aller à 10 minutes dans ta vie idéale (Lien pour la visualisation)

C’est donc ainsi que j’ai révisé ma méthode d’objectifs et que je la propose aussi en ateliers, à ceux qui désirent prendre une nouvelle route avec confiance et plaisir de découvrir un nouveau panorama. Je souhaite transcender les objectifs bidons pour co-créer avec chacun sa vision authentique d’une vie de succès, d’une vie riche de sens. Par la suite, je souhaite accompagner mon client à choisir la route la plus intéressante pour lui afin de faire de cette route son chemin authentique ; son voyage de succès.

Il y a une nuance entre vouloir contrôler la route et tous les facteurs influençant nos déplacement et n’avoir aucune direction à suivre, aucune idée d’où on aimerait aller.

D’autres astuces et réflexions authentiques en t’abonnant à ma liste (lien pour landing page ou ma liste infolettre)

Je suis bien heureuse de cette méthode élaborée car j’ai encore plusieurs objectifs choisis et placés, je suis dans un merveilleux «road trip» qui m’amène dans plusieurs endroits insoupçonnés et merveilleux, tout en me rapprochant de mes buts.

Et toi ? Quelle est ta direction ? As-tu entré l’adresse dans le GPS ?

Rappelle-toi toujours : Qui tu ES fait toute la DIFFÉRENCE!

Ta coach d’évolution et de succès,

Mélissa

Écris-moi tes commentaires ici et partage sur les réseaux en utilisant les hashtags #osezlesucces #mentreprendre #succesauthentique

Tu aimerais vivre ton succès authentique dès maintenant Réserve ton atelier en coaching privé : Vivre mon succès! (Landing Page à créer pour ce forfait) et fais de l’été 2018 celui qui marquera le début de ta vie idéale!

Stratégie = Comment

Ensuite vient le moment de se rappeler que toute stratégie est le moyen que tu choisis pour concrétiser le plan, pour appliquer dans ta vie des actions menant à l’objectif visé. Une stratégie c’est un «comment», c’est une façon de faire; une des nombreuses façons de faire. Ce n’est peut-être pas LA façon de faire pour toi finalement.

Rejoint la communauté M’entreprendre crée pour redonner le pouvoir à chacun sur sa vie et son entreprise

Ce que je veux dire par là, c’est que je vois trop souvent des entrepreneurs hyper motivés avec un plan vraiment woooow! pour leur business appliquer bêtement des stratégies car on leur a vendu l’idée que c’était LA chose à faire, qu’il n’y avait qu’un seul chemin menant à la réussite. Je vois plein de gens qui s’imposent un régime alimentaire leur causant bien des maux car c’est LA nouvelle méthode révolutionnaire. Il y a tellement de «comment» possibles! Il y a des centaines de moyens d’accomplir un plan, comme il y a des centaines de façons de faire une recette de sauce à spag!

La question est; est-ce que ta stratégie présentement c’est LA recette de sauce à spag que TU choisis? Que TU préfères? Celle que TU choisis comme étant la meilleure selon toi? Celle que tu veux servir à TES invités? Il y a tellement de comment, stp choisis-en un qui te tente vraiment, permets-toi de choisir ce que tu veux pour ta vie et ton entreprise de rêve!

Stratégie = Action

Finalement, si t’as revu le plan et qu’il est toujours celui que tu désires et que tu as revu les moyens pour en choisir qui te conviennent, c’est l’étape de passer à l’action maintenant. Est-ce que c’est ce maillon le plus faible pour toi? Est-ce qu’en théorie tout va bien et tu voudrais y rester? (Car en théorie tout va bien lol) Il se peut que sur papier, en jasant avec d’autres entrepreneurs, en suivant une formation en ligne tout semble parfait mais qu’au quotidien, tout prend le bord. Tu n’arrives pas à être constante dans tes actions, à t’engager et à être motivée…

D’autres astuces et réflexions authentiques en t’abonnant à ma liste

Alors il est temps de te demander qu’est-ce qui te garde inactive? Il y a certainement un bénéfice, un gain important pour toi à rester dans le statut-quo. As-tu peur du succès? Que ce passerait-il si tu connaissais des réussites majeures? Plus grandes encore que tes rêves les plus fous? As-tu encore une crainte reliée au plan ou aux moyens choisis? Attention, les craintes sont souvent bien cachées.

Aurais-tu des croyances fortes qui limiteraient tes actions? Aurais-tu une panne de motivation? Tu veux avancer mais en même temps ça demande tellement d’actions quotidiennes! C’est à ce stade qu’il est important de revenir à TOI : qui es-tu, quelles sont tes valeurs, en quoi crois-tu, bref c’est peut-être là où l’accompagnement d’un coach est le plus important.

Si tu n’y crois pas de tout ton être, si tu n’arrives pas à t’abandonner au processus et embrasser la stratégie en place, arrête tout de suite. Rien d’extraordinaire ne peut se créer dans la peur ou le doute. Prends du temps pour toi, rassures-toi, reviens à toi et ensuite «You’re gonna be back on tracks!»

Rappelle-toi toujours : Qui tu ES fait toute la DIFFÉRENCE!

Ta coach d’évolution et de succès,

Mélissa

Écris-moi tes commentaires ici et partage sur les réseaux en utilisant les hashtags #osezlesucces #mentreprendre #succesauthentique

Tu aimerais élaborer un plan qui te convient vraiment? Trouver ta stratégie authentique et efficace? Réserve ton appel-découverte gratuit dès maintenant afin de valider notre connexion ensemble pour élaborer ton scénario de vie et d’entreprise idéale!

La magie de l’enfance

À un spectacle de magie lors d’une sortie avec la classe de mon fils nous étions tous captivés par les tours et illusions qui se passaient devant nos yeux à l’aide de la formule prononcée par le fameux magicien. Voir à quel point les enfants étaient captivés par le spectacle et la mise en scène (à la recherche de la fameuse baguette perdue) et qu’ils suivaient avec intérêt le fil de l’histoire était fascinant. Toutefois ce qui l’était encore plus, c’était de voir les quelques adultes présents les yeux écarquillés, le front plissé et la bouche serrée de scepticisme chercher le truc, l’arnaque derrière toute la mise en scène. Aucun enfant ne doutait de la magie. Tous les adultes, eux, doutaient de la magie. Pourtant… 6 colombes sont apparues, des foulards on changés de couleur et des objets ont changés de place sous nos yeux! Comment cela se fait-il? Il semblerait que beaucoup d’adultes aient perdu leur capacité à rêver grand pour développer leur capacité à douter et remettre en question.

«The sky is NOT the limit»

Tu connais sûrement le fameux adage voulant que le ciel soit la limite, et bien moi je l’ai modifié pour enlever toute contrainte et toute limite. Depuis plusieurs années j’ai la profonde croyance que même le ciel n’est pas la fin des possibilités, ce n’est que point de vue sur le monde. Car en fait, il n’est impossible que ce que l’on croit l’être.

Rejoint la communauté M’entreprendre pour définir une vision ambitieuse mais vraie, choisir une direction basée sur tes réelles aspirations.

Mark Twain disait; «Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait». Souvent le bruit des autres, le scepticisme nuit au rêve, une autre phrase célèbre à laquelle j’adhère est que le doute tue plus de rêves que l’échec n’en tuera jamais.

Si tu avais vu les adultes au spectacle de magie se regarder entre eux du coin de l’œil, tu aurais constaté à quel point il est important pour la plupart des adultes de rester dans le rang mais qu’il étaient à la fois étonnés et prêt à croire un peu plus à la magie… discrètement. Ils voulaient y croire mais ils avaient peur du jugement des autres autour, il était important pour eux de valider ce que les autres faisaient avant de se laisser aller à leur cœur d’enfant. Si tu avais été présent, tu aurais aussi été impressionné par chaque enfant qui regardait droit devant lui le spectacle, s’en remettant totalement à la magie, ne remettant rien en question.

Le principe derrière la fameuse question Si tu avais une baguette magique, tu en feras quoi tout de suite, maintenant? Il est simple et thérapeutique; pour la majorité des adultes, un scénario fantaisiste ou ludique doit être crée afin de les ramener à la capacité de voir au delà de ce qu’ils connaissent déjà, de leur perception de ce qui est possible. C’est comme si le fait de se prêter au jeu de la magie ouvrait une porte très lourde et poussiéreuse, la porte d’une pièce peu visitée récemment.

D’autres astuces et réflexions authentiques en t’abonnant à ma liste

Faire tomber les limites

L’astuce principale pour rêver et créer ta vie idéale est de faire tomber les limites que tu t’imposes et que la société t’a peut-être apprises. Steve Jobs l’a fait, Walt Disney l’a fait, Elon Musk le fait présentement, ils sont des centaines, des milliers, des millions à le faire à plus ou moins grande échelle. La mère qui croit aux capacités de son fils malgré l’étiquette TDAH ou le syndrome Asperger, l’entraîneur qui croit au potentiel de victoire de son équipe malgré une série de défaites, celui qui recherche un emploi et continue après des dizaines de refus et je pourrais continuer ainsi longtemps.

Trouver ses modèles

Cessons de nous regarder du coin de l’œil afin que personne de ressorte du rang. Cessons de nommer toutes les raisons qui pourraient ne pas fonctionner et trouve LA raison pourquoi tu pourrais y croire. Autour de toi et dans la société, trouve tes modèles, ceux qui t’inspireront à plus et qui te permettront de retrouver ton esprit d’enfant. Trouve ta formule magique, cette phrase que tu te répéteras tel un mantra motivant afin de partir à la recherche de la baguette magique perdue.

Rappelle-toi toujours : Qui tu ES fait toute la DIFFÉRENCE!

Ta coach d’évolution et de succès,

Mélissa

Écris-moi tes commentaires ici et partage sur les réseaux en utilisant les hashtags #osezlesucces #mentreprendre #succesauthentique

Je suis en train de passer à côté de ma vie!

Voilà ce que j’ai crié dans le restaurant à celui en face de moi mais surtout à mon intention d’abord, à l’intention de l’univers. Sans le réaliser, je venais de prendre une décision audacieuse; je venais de décider que c’était officiellement le temps d’entrevoir une autre vie professionnelle pour moi.

C’est alors que je me suis ouverte un peu plus, vraiment peu à peu, car j’ai véritablement accepté l’inévitable e pris la décision qu’un changement de vie s’imposait.

Rejoint la communauté M’entreprendre et reviens à l’essentiel; qui tu es, ce que tu veux et ce qui importe vraiment.

La loi de l’attraction, la psychologie positive, la gratitude, le tableau de visualisation, tout cela je l’ai lu, fait et intégré à ma vie, non sans scepticisme parfois. Maintenant, cela fait partie de ma vie car je sais que cela se passe réellement ainsi. Le déclencheur concret de ce mouvement, car on ne peut jamais savoir hors-de-tout-doute quel est le véritable point de départ de nos prises de conscience, fut la lecture du Why Café (intégrer mon lien d’affilié pour ce livre). Bien que ce ne fût pas mon premier roman du genre, ni mon préféré à ce jour, c’est celui qui a contribué à concrétiser ce que j’avais remis entre les mains de l’univers.

Lorsque j’ai accepté une invitation à la conférence de John P. Strelecky (l’auteur du Why Café, un australien qui venait à Ste-Thérèse!), j’étais loin de me douter que l’univers m’attendait de pied ferme. Le contenu de la conférence m’était spécialement dédié me semblait-il. Il me parlait, il lançait des indices que je captais avec une limpidité désarmante. Lors de l’entracte, il y avait des kiosques pour nous divertir et je revois encore clairement la grande bannière «Devenez coach de vie ou d’affaires» avait été placée spécialement pour moi j’en étais certaine.

S’en est suivie une longue réaction en chaine par laquelle j’ai fait des séminaires reliés au coaching et la PNL*, j’ai accepté des charges de cours en tourisme, j’ai pris un associé dans mon entreprise afin d’amorcer la transition vers ma nouvelle vie, bref j’étais en vitesse Grand V et pourtant tout cela me semblait aller de soit. Comme les anglophones le diraient; «It was meant to be».

Très souvent, lorsqu’on me dit que je suis courageuse d’avoir changé ma vie, que j’ai un talent pour me réinventer, que je suis audacieuse et authentique, cela me semble une évidence même de vivre ma vie ainsi. J’oublie même souvent qu’il n’en a pas toujours été ainsi pourtant. J’oublie qu’il a d’abord fallu prendre une décision audacieuse, une décision qui me semblait effrayante et si peu rationnelle; m’abandonner à la vie en acceptant que ça ne pouvait plus continuer ainsi. Quelle est la clé qui m’a permis de vivre la vie que je veux vraiment me demanderas-tu?

Y croire.

D’autres astuces et réflexions authentiques en t’abonnant à ma liste

Oui, y croire, tout simplement et aussi immense que demande cet acte de foi. Croire qu’il est possible de vivre la vie rêvée, croire qu’on n’est pas obligé de rester dans une vie professionnelle qui ne convient plus même si elle est enviée de plusieurs. Croire que la vie est avec nous, pour nous, et que malgré que je ne sache pas toutes les réponses c’est correct d’avancer. Oser défier les règles, les standards dit «normaux». Cesser de se contenter d’une vie qui est bien vue, qui plaît à tous et se demander vraiment; «Mais qu’est-ce que je veux vraiment vivre moi?». Lorsqu’on se donne vraiment et sincèrement le droit de répondre à cette question, la graine est semée. La décision audacieuse s’insinue et le mouvement est enclenché. Ce n’est qu’une question de temps que cette graine pourrait germer. Tel l’image de la semence, c’est avec attention, amour, lumière et eau que la graine deviendra le fruit juteux, la fleur splendide ou l’arbre géant. Nourrir ses aspirations de vie, y porter attention, les mettre en lumière, voilà la clé pour créer la vie que tu veux.

Alors, vraiment, est-ce que ta vie est celle que tu rêves de vivre?

Quelle est cette vie que tu rêves de vivre?

Tu es à une décision audacieuse de faire ton signe à l’univers et le grand saut à pied joints dans ta vie idéale.

Rappelle-toi toujours : Qui tu ES fait toute la DIFFÉRENCE!

Ta coach d’évolution et de succès,

Mélissa

PS : Si tu n’as pas encore demandé ton lien de visionnement exclusif de ma conférence Osez le succès! que je t’offre en cadeau, c’est sûrement le bon moment maintenant  Écris-moi tes commentaires ici et partage sur les réseaux en utilisant les hashtags #osezlesucces #mentreprendre #succesauthentique

Les leçons de mon fils à Noël

pexels-photo

Mon blogue, Déc. 2017

Leçon 1

«Une fois clairement formulée, le souhait est en train déjà de se concrétiser»

À 8 ans, c’est possiblement le dernier Noël où mon fils croira encore au gros bonhomme rouge. Et c’est une bénédiction car cela me sert une merveilleuse leçon sur la loi d’attraction et la foi que je vais appliquer à ma vie avec beaucoup plus de conviction.

Mon fils jouait avec un ami dans la salle de jeu et je l’entends mentionner qu’il a demandé une console XBOX au Père-Noël et combien il a hâte de jouer avec. Il mentionne à son ami qu’il sera le premier invité à venir jouer et lui raconte les jeux qu’il va découvrir et comment ce sera merveilleux de jouer à XBOX. Mon fils est convaincu
qu’il recevra son cadeau et il agit déjà comme si la console faisait partie de sa vie. Son ami âgé de 9ans lui répond bien candidement; Julien peut-être que tu n’auras pas de XBOX car c’est vraiment cher. Tu vas peut-être être déçu… Au moment où je me fais la réflexion que l’ami doit avoir découvert que le gros bonhomme rouge est en fait le
portefeuilles des parents et qu’il se peut que le nôtre ne soit pas si garni, mon fils lui répond en me servant le plus belle leçon possible : J’ai écris au Père-Noël et je lui ai demandé. C’est en route. Je n’ai plus qu’à attendre de la recevoir ma console XBOX.

La loi de l’attraction nous invite à demander à l’univers avec sincérité et conviction ce que nous souhaitons obtenir et ensuite d’avoir la foi que c’est déjà en route. D’agir dès maintenant comme si notre souhait était exhaussé au
présent; que l’élément convoité faisait déjà partie de notre vie. Merci mon fils, tu m’as si clairement illustré la foi et la sincérité d’un souhait authentique! Ben oui tu vas l’avoir la console XBOX, c’est déjà en route… Livré et bien caché jusqu’à la nuit magique!

Leçon 2

«Nous sommes plus riches que l’on croit»

En ce temps des fêtes, mon fils comme tous ceux de son âge, a une liste assez longue de cadeaux souhaités. Je le comprends bien car à 8 ans moi aussi j’avais des idées plein la tête de jouets et présents qui me rendraient tellement plus heureuse! Lorsqu’en discutant du coût des cadeaux, du réveillon que l’on prépare et des dépenses de fin
d’années Grand-Papa mentionnant à la blague que «si ça continuait ainsi, il serait pauvre avant Noël» Julien nous a servi une autre belle leçon de vie.

Grand- Papa, tu n’es pas pauvre! Tu as une belle maison, tu as un camion, tu travailles chaque semaine et tu manges souvent. En plus, tu nous as nous autres; maman, papa et moi on t’aime et ça c’est vraiment une richesse!

Fièrement, j’ai regardé mon père avec tellement de gratitude pour ce petit bonhomme qui nous enseigne la vie avec une telle simplicité et une candeur unique! C’est avec beaucoup d’enthousiasme que Julien et moi participeront à la Grande Guignolée cette année afin de donner notre contribution pour «les vrais pauvres qui en ont vraiment
besoin» comme dit mon fils! Et toi, en quoi es-tu riche présentement?

Perdre le contrôle ou prendre le pouvoir?

vincent-tantardini-379710

Par Mélissa Miron

Coach de succès – Conférencière – Formatrice

 

Ma dernière conférence sur scène traitait du pouvoir. De la différence entre le contrôle et le pouvoir pour être plus juste. Sujet riche et vaste, je réalise encore à quel point ce sujet s’applique à toutes les sphères de nos vies tellement chargées et bien sûr à nos comportements au travail. Avez-vous souvent le réflexe de vouloir contrôler les circonstances, les délais, vos collègues, vos employés? Avez-vous le désir de contrôler ce qui se passe, comment la suite va se passer et ainsi contrôler les résultats? Surement oui… On a tous ce désir à un moment où l’autre. Le véritable problème survient lorsque ce n’est plus un désir, c’est votre seconde nature.
Le problème est réel lorsque contrôler est votre seul but, votre combat de chaque instant. Le désir de contrôle est énergivore et vous bouffe possiblement vos meilleures heures d’efficacité à vous débattre en vain contre le vent. Le besoin de contrôle cache souvent un manque de confiance en soi et la peur d’échouer.

 

L’idée du contrôle

 

Bien assise dans notre égo, l’idée du contrôle est une illusion des plus parfaites! Elle laisse croire à l’humain que nous sommes qu’il est effectivement possible de décider de ce qui va se passer ou encore d’avoir main mise sur les circonstances ou les gens. Rien n’est plus faux! Le contrôle est une illusion permettant de rassurer l’humain quant à son libre-arbitre et son jugement. Mais en réalité, l’humain n’a jamais le contrôle, non. Il ne l’a jamais eu et ne l’obtiendra jamais. L’humain a une arme plus redoutable encore, un atout plus précieux; LE POUVOIR.

 

Le vrai atout : le pouvoir

 

Le pouvoir est possiblement notre force cachée la moins exploitée. Lorsque survient un imprévu, je n’ai pas le contrôle sur la situation, j’ai le pouvoir de me positionner face à la situation. J’ai le pouvoir de choisir, agir, m’ajuster et surtout puiser en moi pour être fort et puissant. Malgré que je ne puisse pas changer la situation, j’ai le pouvoir sur l’aspect du «comment» la situation va se gérer.

 

Pouvoir est le verbe lié à nos capacités, nos compétences. Pouvoir est lié aux verbes, choisir, faire, agir, bouger, réagir, concrétiser, réaliser, bâtir. J’ai le pouvoir. J’ai la capacité. J’ai la compétence. J’ai une foule de possibilité. Pouvoir, c’est en fait ce que tout le monde cherche. L’enfant veut pouvoir marcher, s’habiller, manger tout seul, comme un grand. L’ado veut pouvoir décider, choisir, sortir seul et s’affranchir. L’adulte veut contrôler? Illusion. L’adulte veut vraiment au fond sentir qu’il est aux commandes de sa vie, des situations et qu’il a le pouvoir de choisir, être, agir et faire. Sortir de l’illusion du contrôle et embrasser le pouvoir c’est prendre conscience de l’immense force de l’humain.

Concrètement, je fais comment?

 

O.K. au quotidien vous aimeriez savoir comment passer du contrôle au pouvoir? Voici quelques suggestions que j’applique personnellement :

 

  • Un collègue s’absente et cela affecte un projet, un dossier ou me rajoute des tâches? Plutôt que de rager, m’obstiner, tenter de le convaincre d’entrer au bureau ou de me braquer (contrôle) je me demande; «Que puis-je faire pour alléger la situation et tenter de prioriser les tâches les plus importantes?» «Comment cette situation est une opportunité pour moi d’être dans mon pouvoir?»
  • Le réseau informatique plante ou le photocopieur fait défaut au moment de finaliser un document ultra-important à être utilisé dans quelques minutes? Plutôt que de rager, appuyer vingt-cinquante-cent fois sur le bouton marche, céder à la panique ou être empreint d’un stress inutile (contrôle) je me demande; «Qu’est-ce qui pourrait vraiment aider présentement?» «Quel plan B puis-je mettre en branle dès maintenant?»

 

Il est prouvé que lorsque nous sommes prêts à faire face à une situation, nous sommes plus confiants et solides. Préparez-vous, car oui il y aura toujours des contretemps et des imprévus! Une bonne façon de se préparer est de se mettre en tête les deux phrases suivantes à utiliser généreusement dans toute situation venant bouleverser vos plans :

 

  1. Est-ce une situation qui demande une action immédiate et urgente? (Ex : en cas d’accident)
  2. Qu’est-ce que je peux faire, concrètement, pour m’ajuster face à cet imprévu/incident? (Être proactif et en pouvoir plutôt qu’en réaction passive)

 

Passer du contrôle au pouvoir demande un petit élan d’audace… C’est ce qu’il faut pour lâcher la liane du contrôle et attraper celle du pouvoir.

 

 

 

 

 

 

 

Paru dan PAX Magazine, juillet 2017, Vol. 4, No 6

La mission professionnelle

connect-20333_1920

Paru dans PAX Magazine, Septembre 2016, Vol. 3, No 7

 

Par Mélissa Miron

Conférencière, Formatrice et Coach-Experte

 

«Laissez votre passion vous mener à votre profession» – Oprah Winfrey

 

Avez-vous statué sur votre mission professionnelle? Avez-vous pris conscience de ce qui passionne vraiment dans votre domaine, du rôle que vous désirez y jouer? Le concept de mission professionnelle est un incontournable pour réussir sa carrière, sa pratique, son entreprise.

 

J’ai longtemps cherché une mission noble, une mission qui semblait forte et qui me rendrait fière de l’avoir choisi. À force de discussions, de partage avec d’autres professionnels et coach, il appert que ce désir d’avoir une mission particulièrement intéressante soit très répandu. Je me suis donc penchée sur la question de façon encore plus précise dans les derniers mois et il me fait plaisir de vous partager les constats qui sont ressortis. Puissent-ils vous permettre d’identifier votre mission professionnelle, de l’embrasser et de l’honorer.

 

C’est quoi au juste la mission professionnelle?

Il s’agit d’une notion floue pour plusieurs et méconnue pour d’autres; la mission professionnelle est la raison d’être de ce que vous faite. Le rôle que vous désirez occuper avec une motivation qui va au-delà de la réussite financière ou sociale. C’est un idéal que vous veillez à rendre concret dans le monde, qui vous permet de vous accomplir, d’être utilise, de vous sentir important dans le monde. C’est en quelque sorte votre grand «pourquoi» dans la vie, ce qui vous motive à vous lever chaque matin pour l’accomplir et l’honorer.

 

Si nous prenions comme groupe de référence 10 personnes de la même profession, nous serions surpris de constater que les 10 membres du groupe qui occupent le même poste dans les faits ont tous des missions professionnelles différentes. Ils ont des motivations, des idéaux différents et voient leur rôle dans le monde différemment.

 

Si nous faisons l’exercice similaire avec un groupe de référence de 10 personnes ayant la même mission professionnelle, nous serions tout aussi surpris de constater qu’ils auraient possiblement choisi 10 domaines professionnel ou métiers différents.

 

Pourquoi en est-il ainsi?

Parce que ce que nous faisons de façon professionnelle, le domaine ou métier que nous avons choisi n’est qu’une façon d’accomplir, d’honorer notre mission. Donc il y a autant de raisons de faire un métier qu’il y a de gens le pratiquant. Il y a aussi des centaines de façons d’accomplir une même mission sans être dans un même domaine professionnel.

 

L’importance de la mission

Il est fondamental d’identifier votre mission professionnelle, ce que vous désirez accomplir et embrasser dans votre vie afin d’être heureux dans votre vie professionnelle. Surtout, pouvoir placer votre travail au service de votre idéal, de ce que vous désirez apporter dans le monde est la plus riche expérience de vie possible.

 

La mission professionnelle vous permet de vous positionner dans votre poste, dans votre rôle en lien avec ce que vous désirez au delà de tout. En conscientisant votre mission et choisissant de la placer au cœur de votre vie professionnelle, vous êtes en harmonie avec vos talents, vos atouts, vos aspirations et cela de façon unique, de façon a contribuer à ce qui a le plus d’importance selon vous.

 

C’est aussi en lien avec notre mission professionnelle que notre clientèle se reconnaitra en nous, sera interpelé par la façon dont nous voyons le monde, dont nous voyons notre rôle.

«Les gens n’achètent pas ce que vous faites, ils achètent pourquoi le vous le faites» Simon Sinek

 

Découvrir sa mission

Cela demande patience, ouverture et écoute que de découvrir sa mission. La réponse se trouve au fond de vous, elle est simple et si vaste à la fois. À chercher autour de soi ou à tenter de choisir une mission qui fait rêver, on passe à côté de la mission qui est déjà bien campée en nous et qui ne demande qu’à rayonner d’avantage.

 

Afin de découvrir votre mission, je vous propose quelques pistes de réflexions qui permettront d’ouvrir la voie vers la découverte. Gardez bien à l’esprit que les meilleures pistes sont les plus spontanées et simples. Ne jugez pas vos réponses, ne les rayez pas car elles semblent moins logiques. La mission est un état d’être, un idéal. Et cela ne se campe pas dans la logique.

 

  • Qu’est-ce qui me rend le plus heureux?
  • Qu’est-ce qui me rend le plus fier?
  • Que voudrais-je changer dans le monde?
  • À la fin de ma vie, j’aimerais avoir accomplir…
  • Si on me décernait un prix spécial, ce serait le prix pour…
  • Qu’est-ce qui me passionne le plus dans mon métier?

 

Bonne découverte!

Connais-tu ta mission professionnelle?

Sorry you have no rights to view this post!

Perfectionniste? Intransigeant? Peu de place au gris dans ta vie?

Sorry you have no rights to view this post!

Élections 2014: lendemain de veille

caseacocher

Surprise? Vous croyez?

C’est avec surprise que la majorité des Québecois ont reçu le résultat du scrutin d’hier. Il n’est pas dans mes habitudes de jaser politiques car là n’est pas ma mission cependant aujourd’hui j’ai envie de vous entretenir sur mes réflexions.

Je suis fière d’être citoyenne du province unique, où il fait bon vivre et où la liberté règne. Nous sommes une nation distincte à plusieurs égards; la langue, les mœurs et aussi pour certaines spécialités culinaires comme la poutine ou le pâté chinois!
Nous sommes tellement distinct que nous sommes aussi imprévisibles et critiques…pensez aux dernières élections fédérales; oui ce sont les Québecois qui ont fait largement penché la balance vers le NPD. Et maintenant, surprise! Ce sont les Québecois qui ont élus un gouvernement majoritaire libéral et à entendre et lire les commentaires aujourd’hui vous êtes tous surpris, déçus, fâchés du résultat! À croire que personne n’a voté Libéral?!?

Je crois que plusieurs d’entre nous ne réalisons pas à quel point notre vote compte, à quel point il est important, pesant même dans la balance. Je crois que plusieurs ont voté par dépit plutôt que par choix, par (mauvaise) stratégie plutôt que par désir réel de porter les libéraux au pouvoir.
Je nous lance donc cette réflexion à tous, citoyens du Québec que nous sommes fièrement; Prenons conscience de notre pouvoir. Prenons responsabilité pour nos actes d’hier et soyons avisés pour le futur sur notre implication et notre réel impact sur notre destin.

À Pauline Marois je dit: Bon repos, guéris-toi de cette étape difficile
À Philippe Couillard je dit: Prends soins de nous et sois digne de la vague qui te porte au delà de tes propres espérances
À François Legault je dit: Petit train va loin, veille sur nos intérêts, soit le gardien du bien-être commun
À Françoise David je dit: Bravo pour ce 3e député, essayez svp de travailler de meilleurs projets de sociétés pour tous les Québecois et non seulement les Montréalais
Au P.Q. je dit: Attention dans votre empressement, un debriefing et une introspection complète serait des plus bénéfiques.

Soyons fiers de notre pouvoir, pardonnons-nous notre naïveté dans son utilisation.