Loading...

Aérer son réseautage d’affaires; le désencombrement professionnel

business-card-holder-686723_1920

Pendant toute l’année vous avez possiblement, tout comme moi, fait des centaines de nouvelles rencontres professionnelles; événements de réseautage, références de clients ou fournisseurs, rencontres fortuites, colloques, congrès, etc… Vous avez donc, tout comme moi, accumulé des dizaines ou des centaines de nouvelles cartes d’affaires que vous avez toutes bien classées et rangées de façon ordonnées… n’est-ce pas? Je blague! Vous avez possiblement déposé toutes ses cartes dans la fameuse filière 13, vous les avez laissées éparses dans un tiroir, une boîte de chaussures ou plus classe une boîte joliment ornée ou bien encore tout simplement en un grande pile attachée d’un élastique… Non?

Hors donc, arrive décembre et les fêtes de fin d’année, que ferez-vous de toutes ces cartes professionnelles? Je m’attarde à cette notion de cartes professionnelles car elles sont le symbole de toutes vos nouvelles rencontres d’affaires de la dernière année, de vos opportunités saisies ou ratées, de vos suivis effectués ou reportés… Les cartes d’affaires accumulées sont les preuves de vos actions de développement d’affaires. Toutefois elles peuvent aussi être le reflet de votre maladresse de réseauteur, de vos défis relationnels et de votre manque de rigueur ou de constance dans votre développement d’affaires. Profitons donc de ce mois de décembre pour aérer votre réseautage et faire de la place pour de nouvelles rencontres dès janvier prochain!

Aérer et désencombrer

Je vous propose dans un premier temps de rapatrier toutes les cartes professionnelles de votre bureau, de votre sac de travail, de vos tiroirs. Déposez-les toutes dans un même endroit, bien en vue, jusqu’au jour J où vous déciderez de passer à l’action officiellement.

Vous vous sentez d’attaque, vous avez une bonne heure devant vous? C’est l’heure du premier tri! Passez chaque carte professionnelle en revue afin de les classer en différentes piles:

– Professionnel que je connais et dont j’utilise les services/avec lequel je suis en contact régulier/c’est l’un de mes clients

– Professionnel que je me rappelle d’avoir rencontré, qui m’interpelle et m’intéresse, avec lequel j’aimerais prendre contact ou renouer les liens

– Professionnel dont je me rappelle peu ou pas, dans un secteur d’activité rare/unique ou dans un secteur dont j’ai souvent à utiliser les services dans ma pratique

– Professionnel dont je ne me rappelle peu ou pas, dans un domaine quelconque dont je ne suis pas certain de la pertinence pour moi de conserver cette carte

Cette première étape est la plus longue et fastidieuse car elle vous demande de vous questionner sérieusement. Elle vous demande aussi de choisir, car classer et répertorier c’est faire le choix de placer telle ou telle carte dans une telle catégorie.

Lorsque c’est fait, je vous suggère de passer toute de suite à l’étape suivante. Si le temps vous manque, prenez quelques instants pour indiquer sur un pense-bête les 4 catégories et placez les en ordre. Vous apprécierez ce geste tout simple lorsque vous reprendrez votre classement.

Finalement, l’heure de l’aération officielle arrive! Je vous invite aux actions suivantes:

Catégorie A:

Professionnel que je connais et dont j’utilise les services/suis en contact régulier/est un client

Si ce n’est déjà fait, prenez le temps de consigner leur coordonnées dans votre carnet d’adresse virtuel ou papier selon votre cas. Si vous avez un livret de cartes d’affaires, il est probablement vide car vous avez ressorti toutes les cartes pour les classer (y aviez-vous pensé?). Vous pouvez alors placer toutes les cartes de cette catégorie dans votre livret pour référence.

Si vous ne possédez pas de tel livret, je vous suggère de placer toutes ces cartes reliées par un élastique dans votre mallette de travail. Vous les aurez donc sous la main facilement pour référence ou encore afin de faire passer la carte au suivant lorsque vous référerez ce contact à une autre personne.

Catégorie B:

Professionnel que je me rappelle d’avoir rencontré, qui m’interpelle, dont j’aimerais prendre contact ou renouer les liens

Ces cartes resteront sur votre bureau car vous désirez prendre contact avec cette personne, en savoir plus sur son entreprise ou renouer avec elle. Vous aurez donc besoin des coordonnées très bientôt. Lorsque ce sera fait, vous re-classerez les cartes après votre prise de contact pour la mettre en catégorie A ou vous aérerez en vous délaissant de la carte.

Catégorie C:

Professionnel dont je me rappelle peu ou pas, dans un secteur d’activité rare/unique ou dans un secteur dont j’ai souvent à utiliser les services dans ma pratique

Ces cartes sont donc pour vous une banque de référence pour un secteur d’activité peu connu ou rare d’une part, donc intéressantes à conserver. D’autre part s’il s’agit d’un secteur où vous avez souvent à obtenir de nouvelles références; je vous invite à les traiter comme celles de la catégorie B.

C’est votre seule catégorie latente, où les cartes retournerons dans un tiroir pour références futures, les fameux «au cas où»

Catégorie D:

Professionnel dont je ne me rappelle peu ou pas, dans un domaine quelconque dont je ne suis pas certain de la pertinence pour moi de conserver cette carte

Faites un dernier survol des cartes accumulées dans cette pile afin de vous assurez qu’il n’y a pas eu de mélanges ou d’erreur de tri. Ensuite; on recycle! Désencombrez-vous des cartes (et des gens) qui n’ont pas créés de réels Wow! lors de votre rencontre ou qui ne répondent pas, par leur offre de service, à votre type de relation d’affaires. Vous ferez ainsi de la place pour de nouvelles rencontres en 2016!

Voilà, votre désencombrement est fait!

Restez à l’affut car un prochain article bientôt vous offrira les meilleures pratiques lors de votre réseautage pour améliorer au quotidien le classement des cartes professionnelles et pour mieux garder le contact avec les rencontres de réseautage.

Bon tri!

Mélissa

 

  • Publié par : Mélissa Miron

    Mélissa est conférencière, animatrice, coach en leadership authentique et chroniqueuse-bloggeuse. Elle est certifiée Praticienne PNL et c’est par son talent de communicatrice et son acuité à saisir l’essentiel chez l’autre qu’elle entre en relation avec vous.
    Mélissa est autodidacte, créative, sincère, versatile touche à tout, généreuse et audacieuse, c’est une véritable complice d’évolution. Sa pertinence et sa facilité de vulgarisation en font une chroniqueuse et animatrice recherchée.
    Elle est aussi fondatrice d’une division de coaching spécialisée pour l’industrie touristique Coaching Voyage.

    www.melissamiron.ca | www.coachingvoyage.ca

  1. Commentaires

  2. |
    mai 6, 2016
    |

    The hoensty of your posting is there for all to see

  3. |
    mai 20, 2016
    |

    Très pratique de faire faire un peu de ménage en effet!

    Merci pour l’article!

  4. |
    déc 21, 2016
    |

    bonjourmerci pour ce concours, je participe avec plaisir.j’ai liké les deux pages Facebook (pseudo Mimi Loulou)voici mon partage sur twitter (pseudo mariam mlk)
    snapback the hundreds http://www.paristyle.fr/index.php?main_page=index&cPath=156

 

Ajouter un commentaire